Playoffs NBA: Hasta la victoria…


Hier soir, Lebron et Wade ont dominé Boston. A eux deux. Pas du très beau basket mais un duo de stars qui a la « win » au cœur…

Survivor. Le premier élément notable de la soirée est la présence de Rajon Rondo sur le court. Malgré les images horribles de son coude se disloquant, le magicien cavale bien avec les siens, avec une certaine retenue, mais donne du cœur à toute l’équipe et à son public. Un grand bonhomme.

Duel au sommet. Un paquet de stars, de MVP, de futurs hall-of-famers se côtoient quand les C’s et le Heat. Mais de cette réunion d’étoiles, un duel ressort évidemment, celui entre Paul Pierce et Lebron James. The Truth jouant de sa technique, de ses appuis phénoménaux et de quelques coups de vice quand le King lui répond avec sa puissance exceptionnelle.
Coup pour coup, les deux stars se répondent tout le match avec cette incapacité de baisser la tête. James manquera bien la dernière possession du temps réglementaire mais se montrera tout de même décisif en overtime. Dommage pour Pierce qui termine à 27pts, 8rbds mais rate le shoot de la gagne.


83/98. Le trio du Heat a planté 83 unités sur 98. Pas besoin d’être un génie des maths pour deviner que cela correspond à plus de 80% des points de l’équipe. Pour le collectif ou la valorisation des seconds couteaux, on repassera. Surtout que trio, il n’y eut même pas vraiment, Bosh jouant essentiellement le rôle de ramasseurs de miettes.
Hier soir, Dwyane Wade (28pts, 9rbds) et Lebron James (35pts, 14rbds) ont simplement tout fait. En attaque bien sûr avec un « Lebronausorus » à 20 pions en 1ère mi-temps et Flash qui scelle la rencontre sur un step-back magnifique sur la tête de West. En défense aussi en mettant Ray Allen en difficulté et en ne donnant rien de simple à Pierce. Deux stars au sommet contre un collectif un brin emprunté. Ça a suffit, hier soir.


KG se manque. Après son récital du Game 3, Da Kid n’a pas réédité la performance. Au contraire même puisque l’ancien MVP a construit un joli 3 pièce-cuisine, en plein TD Garden. 7 points à 1/10 aux tirs et quelques briques dangereuses et des ratés dans les derniers instants qui ont coûté le match. Si Garnett ne domine pas Bosh, les C’s n’ont aucune chance.

Que manque-t-il à Boston ? Il n’a pas fallut grand-chose pour que la série se retrouve à égalité. Mais un Rondo sur la retenue et un peu moins bon sur la fin de match, un Delonte West qui omet par deux fois de décaler « Ray Ray » dans le corner, un Shaq incapable de jouer plus de 3 minutes, un KG aux mains carrées, ça fait quand même beaucoup !
Miami était clairement prenable, hier soir, les C’s ont laissé passer leur chance, bien handicapés par un chef d’orchestre moins tranchant qu’à l’accoutumée. Aussi – et surtout ! – les hommes de Doc Rivers ont coulé offensivement dans le money-time. Seul Pierce a tenu la barre mais esseulé, le capitaine vert n’a pu qu’abdiquer. Un passage de témoin bien récupéré par Wade&James. Miami a les clés de la série en mains.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :