Playoffs NBA : les têtes coupées !



A part Miami, toutes les têtes de série ont déjà perdu l’avantage du terrain. Chicago est peut-être le plus mal en point si la blessure de Derrick Rose s’annonçait sérieuse…

Les faucons planent. Si à l’Ouest, c’est un gros nounours qui fait le show, à l’Est, ce sont des aiglons ! Sur le même mode que Memphis – grosse défense, agressivité et une belle adresse  – les Hawks surprennent tout le monde. En arrachant la première manche au United, Joe Johnson&co ont prouvé qu’ils représentaient bien le poil à gratter de ces playoffs. Surtout, il est toujours aussi difficile de s’imposer en Georgie, même pour les Bulls.
Si Derrick Rose manque ne serait-ce qu’une rencontre, les leaders de la Ligue auront bien du mal à rattraper leur boulette. On l’a vu hier soir, si le futur – c’est pour aujourd’hui – MVP ne met pas dedans, Chicago devient une équipe bien plus prenable.

Hey Joe ! Après avoir livré une saison indigne de son nouveau contrat, Joe Johnson avait sagement rejoint la flopée de joueurs surpayés émaillant la Ligue. Mais à l’instar de Rashard Lewis en 2009, l’arrière d’Atlanta est en phase lors de ces playoffs. Avec son tir et avec son jeu. C’est tout le collectif des Hawks qui s’en ressent. L’All-star plante ainsi 34pts (12/18) dont un superbe 5/5 longue-distance, appuyant bien sur la faiblesse désignée des Bulls : le poste 2. D’ailleurs, l’autre artificier bien en ligne en ce moment, se nomme Jamal Crawford. Ou le duel des back-courts qui tourne largement à l’avantage des Hawks. Pas grand-monde n’aurait pu le jurer !

 La réponse de la bergère. Prenez une équipe habituée à craquer dans le money-time, une autre spécialiste des buzzer-beater et…inversez les rôles ! En substance, c’est arrivé au Staples Center, hier soir. Menés du début à la fin, les Mavs parviennent à l’emporter tout de même. Deux fautes et une perte de balle de Gasol ont bien aidé. Puis une ultime tentative de Kobe…manquée. Peut-être un signe. Peut-être rien non plus. Mais les Mavs ont en tout cas montré des valeurs susceptibles d’en faire un prétendant sérieux.
Le niveau a toujours été là mais si le groupe de Carlisle se montre plus serein, voire un brin méchant, au moment de finir les rencontres, le coup de grisou ne sera pas loin pour L.A.

D-D-D-Dirk !!! Kobe en a claqué 36 mais la star du soir est allemande ! 28pts à 11/22 et 14 rebonds face à la grosse raquette des Lakers. Un match énorme du grand blond qui a mis à mal tous les défenseurs qu’on lui a opposés. Surtout, Dirk démontre enfin une vraie force de caractère, une hargne entraînant toute son équipe.
A 20’’du terme, son équipe est menée mais le capitaine texan ne se rate pas. Il profite d’une faute un rien débile de Pau et file sur la ligne. Deux ficelles plus tard, Dallas est passé devant. Les Mavs ne perdront plus la tête. Un grand Dirk reste indispensable aux Mavericks. Hier soir, l’Allemand fut géant.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :